La tendre miséricorde de Dieu envers celui qui souffre | World Challenge

La tendre miséricorde de Dieu envers celui qui souffre

David Wilkerson (1931-2011)September 15, 2020

“Il ne brisera point le roseau cassé” (Esaïe 42:3).

Un roseau est une grande plante avec une tige creuse habituellement trouvée dans les zones marécageuses ou près d’une réserve d’eau. C’est une plante tendre, alors elle plie facilement quand le vent ou des courants d’eau la frappent. Mais le roseau, à force de plier, peut finalement se briser et être emporté par les flots.

Comme un roseau par temps calme, l’Amérique se tenait fière et grande, pleine d’objectifs et de promesses. Notre société toute entière honorait Dieu et la Bible était tenue comme le standard sur lequel nos lois et notre système judiciaire étaient basés.

Mais, dans notre prospérité, nous sommes devenus comme l’ancien Israël : fier et ingrat. Nous sommes tombés très bas en un temps très court alors que nous avons chassé Dieu de nos tribunaux, de nos écoles, que Son nom était moqué et ridiculisé. Notre société a complètement perdu sa boussole morale et il en résulte que l’Amérique, qui était jadis grande, est maintenant infirme, comme un roseau cassé.

Si nous obtenions ce que nous méritons, l’Amérique serait en ruines, dévastée par l’anarchie. Mais Esaïe dit que notre tendre Jésus ne brisera pas le roseau cassé. Notre Sauveur est venu dans une société harcelée par l’hypocrisie et le péché. Il a pleuré sur Jérusalem, a prophétisé que sa demeure serait désolée. Mais Il a donné à cette société soixante-dix années supplémentaires pendant lesquelles l’évangile serait prêché. Ces années ont été marquées par des témoins oints du Saint-Esprit qui accomplissaient des miracles, prêchaient l’espoir et la repentance et faisaient entendre un appel puissant pour le Royaume. Jésus ne voulait tout simplement pas briser le roseau cassé qu’Israël était devenu.

Considère la tendresse du Seigneur envers son propre peuple. “Une grande foule le suivit. Il guérit tous les malades” (Matthieu 12:15). Le terme “cassé” utilisé dans ce verset a un grand nombre de définitions : blessé, écrasé par des attentes sans réponse. De nombreuses personnes parmi le peuple de Dieu aujourd’hui ont besoin d’entendre une parole à propos de la tendre miséricorde de notre Sauveur, parce qu’elles sont devenues comme des roseaux blessés, cassés.

Bien-aimé, la marche chrétienne est une guerre. Cela signifie qu’il y a des batailles, de la fatigue, des blessures et un ennemi féroce qui est là pour nous détruire. Peu importe à quel point tu es cassé, à quel point tu plies sous le flot de tes épreuves. Dieu t’a fait cette promesse incroyable : “Tu ne seras pas brisé. Je ne permettrai pas à ta flamme de s’éteindre. Ta foi ne sera pas noyée.”

Voilà la parole qui te permet d’être délivré : lève-toi et fait-Lui confiance ! Le temps est venu pour toi de croire que Jésus est avec toi dans ta tempête et Il te donnera la force de la supporter.

Download PDF