Mis à part pour le plan de Dieu | World Challenge

Mis à part pour le plan de Dieu

Gary WilkersonJuly 13, 2020

Quand les âmes perdues de ce monde affrontent des épreuves dans leur vie, ils n’ont aucune source d’espérance. L’Eglise de Christ doit montrer la différence qu’ils recherchent alors. Notre vie doit se distinguer par l’espérance, la joie, la paix, l’amour et la générosité. Mais de nombreux croyants, aujourd’hui, ont effacé ce qui les distinguait en s’approchant d’une ligne de compromis, voire même en la franchissant parfois. En conséquence, les perdus, ceux qui souffrent, ne voient pas que la vie des chrétiens est différente de la leur.

Jésus en parle quand Il a dit à Ses disciples : “Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera ; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui… Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix” (Jean 14:23-27). Jésus disait, en substance : “Vous avez vu que la paix que J’offre n’est pas reçue par le monde. Je vous ai montré comment vivre selon les valeurs de Mon royaume – comment vivre, croire, marcher et servir le Père. Ces valeurs sont un contraste frappant avec celles du monde et vous devez vivre selon ces valeurs de Mon royaume.”

Quand Dieu parle de se séparer du monde, Il ne veut pas dire nous ôter de celui-ci. La séparation dont Il parle a lieu dans le cœur. Elle se produit à travers une révélation de Dieu – et Sa gloire reste avec nous même dans nos moments difficiles.

Quand le prophète Esaïe est entré dans le temple, il a vu la gloire de Dieu : “Je vis le Seigneur assis sur un trône très élevé, et les pans de sa robe remplissaient le temple” (Esaïe 6:1). Cette vision sainte a fait tomber Esaïe face contre terre, dans un humble émerveillement et il a dit : “Malheur à moi ! je suis perdu, car je suis un homme dont les lèvres sont impures, j’habite au milieu d’un peuple dont les lèvres sont impures, et mes yeux ont vu le Roi, l’Éternel des armées” (6:5).

A ce moment-là, Esaïe a compris que Dieu était à part et le Seigneur lui a dit : “Je t’ai mis à part, toi aussi, pour mon divin plan. Je t’envoie prêcher Ma parole à un peuple corrompu qui te résistera, mais tu seras capable de le supporter parce que tu as vu Ma gloire. Tu as vu la nature du Dieu qui t’a appelé.”

La beauté de notre Dieu est paradoxale : sainte et pure et pourtant intime et soucieuse de nous. Il est au-dessus de nous et avec nous – et Il nous donne une paix que nous ne pourrions jamais trouver par nous-mêmes. Il est notre Dieu, digne de notre confiance en toutes choses et à travers toutes choses.

Download PDF